Année 2007 - du n°122 au n°125S | Revue des Œnologues n° 124 | 26/06/2007

Méthodologie de dépistage et d’isolement de Brettanomyces sur le raisin : application à l’échelle parcellaire

Pascal Barbin, Pierre Strehaiano & Patricia Taillandier*
Laboratoire de Génie Chimique de Toulouse, Bioprocédés et Systèmes Microbiens.
Jean-François Gilis
Oenodev.

De la page 57 à la page 60

La levure du genre Dekkera/Brettanomyces est désormais reconnue comme un agent problématique dans le monde vinicole (Loureiro et al. 2003, Henick-Kling 2003).
Responsable, lors de développement sur moûts, sur vins en cours ou vins finis, de déviations organoleptiques marquées (animal, pharmaceutique, acidité volatile),
cette levure engendre une diminution non négligeable de la qualité des produits (Licker et al. 1999) et des pertes économiques conséquentes. Dès lors bon nombre d’études et de travaux sont effectués pour comprendre le développement et le comportement de cette levure indésirable.

Mots Clefs :
Brettanomyces
Raisin